vendredi 9 septembre 2011

Stop aux mégots !

Aujourd'hui petit coup de gueule concernant nos amis fumeurs et les mégots qu'ils jettent volontiers par terre dès qu'ils sont à l'extérieur.

Que ce soit en terrasse, devant les bars, les lycées ou tout autres lieux publics, pendant les pauses au bureau, à la plage, sur les pistes de ski (Il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylône de télésiège, pas moins de 30 000 mégots qui s’enfoncent dans le sol !), en ballade, en voiture, et je ne parle même pas des cendriers vidés au feu rouge ou sur les parkings etc...
Et c'est encore pire depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics.


En 1998, 954 millions de kg de mégots (les filtres) se sont retrouvés partiellement dans les rues, les cours d’eau, etc. dans le seul petit pays qu'est la Suisse. Imaginez ailleurs, et surtout avec l'augmentation du nombre de fumeurs depuis plus de 10 ans...


J'ai envie de dire : 
 "Et chez vous aussi vous écrasez votre mégot sur le plancher du salon, la moquette de la chambre ou alors peut être que vous le jetez par la fenêtre dès que votre clope est finie ?
"Non hein, ben alors pourquoi le faire dehors ?"

Parce que outre le fait que c'est juste relativement répugnant de trouver un mégot sur chaque centimètre carré de trottoir ou pire, de plage, lorsque ça finit dans la nature, forcément il y a un impact.

En effet :
  • Un mégot de cigarette jeté dans la nature sera encore là pendant 12 ans. 
  • Un mégot est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation..
  • Un m3 de neige est pollué par 1 mégot ; bonne nouvelle quand on pense que l’eau de cette neige ira rejoindre les cours d’eau et les nappes phréatiques. En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques.
  • Les mégots des plages finissent en pleine mer et certaines animaux les prenant pour des proies s'étouffent en les avalant.
  • Gare Saint Lazare : 560 mégots ramassés en 20 minutes 
  • 12 feux de forêt par jour seraient en partie imputables aux cigarettes et mégots (d’après les autorités australiennes) 
  • 4300 milliards de mégots jetés dans les rues chaque année dans le monde.


Les cigarettes contiennent du tabac, mais surtout des substances chimiques toxiques type chlorures de vinyle, pyrènes, uréthane ou autres produits aux noms tout aussi poétiques les uns que les autres !

Prenons un fumeur régulier, qui consomme un paquet tous les 2 jours, depuis 10 ans = 20 x 182 jours x 10 ans = 36 400 mégots susceptible de finir par terre.
Imaginons qu'il en fume la moitié chez lui 36 400 / 2 = 18 200 qui finirait dehors et pour une seule personne !

Alors sous prétexte que d'autres se chargent de les ramasser pour vous dans les villes et que vous ne les verrez plus une fois jeté par la fenêtre de la voiture, il faudrait continuer à prendre l'environnement pour une poubelle ?
Jolie vision que voilà.



Le Petit Geste Vert : Arrêter de jeter ses mégots de cigarettes par terre, en pleine nature ou investir dans un cendrier de poche.


Sources: OMS, Laboratoire cantonal vaudois. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...