mercredi 21 septembre 2011

Nouvelle réflexion sur nos futur achats.

Eh ben ça c'est un titre qui en promet des choses.

Alors par où commencer...

 Il y a en réalité deux petites nouveautés qui se mettent en place :
  •  Informer notre entourage de nos envies
Tout d'abord en faisant du vide chez nous et en se débarrassant des objets que l'on avait en trop on s'est vite rendu compte qu'en réalité on en avait encore beaucoup d'autres et qu'il était très facile de se laisser à nouveau envahir.
Exemple flagrant, le petit électroménager. 
Notre entourage nous a offert très gentiment certains objets dont au final on ne se sert pas du tout voir extrêmement peu.
Je trouve regrettable au final qu'un tel geste s'avère "inutile" et reste au fond d'un placard, faute d'un réel besoin.

(qu'est ce que vous voulez qu'on fasse de tout ça ? je pense sincèrement que ça ne nous serait d'aucune utilité)

Les fêtes de Noël se profilant doucement à l'horizon, et mon anniversaire arrivant à grands pas (heureusement que les cadeaux compensent les années ^^), on a commencé à songer à une solution pour ne pas que ces cas se reproduisent.
On a décidé à l'avenir de ne demander en cadeau ou de ne citer comme idées que des choses qui nous soient vraiment nécessaires, que l'on est sûr d'utiliser. Peu nous importe d'avoir l'équivalent du rayon équipement ménager de chez Darty chez nous, le but n'étant pas de collectionner tout le matériel possible et imaginable si à terme il prend la poussière. 
Nous préférons largement que l'on nous demande si telle ou telle chose nous conviendrait, gâchant un peu l'effet de surprise plutôt que de rester dubitatif face à un objet choisi sans avis préalable.

  • Choisir la qualité, et limiter les quantités
Plus facile à dire qu'à faire, j'en conviens.
Prenons quelques exemples suffisamment parlants. 
En tant que membre de la gente féminine je suis évidement victime de boulimie vestimentaire (bien que je tente de me calmer, les nouvelles collections automne/hiver ne m'aident pas tellement...).
Mais est-ce vraiment nécessaire d'entasser pulls, robes ou tee shirts sous prétexte qu'ils ne sont pas chers et que donc si je ne les porte pas longtemps ça ne sera pas très grave ?
Ne vaut-il pas mieux choisir de jolies pièces, de bonne qualité, qui nous plaisent vraiment et dont on ne se lassera pas ? Je pense que si au vu du nombre de vêtements que je revends ou donne. 
(D’ailleurs vous pouvez d'ores et déjà m'envoyer vos dons pour que j'applique cette nouvelle philosophie)
De plus avoir moins de choix nous aidera tous les matins lorsque l'on devra choisir quoi porter, tranquillité d'esprit assurée.

Cette démarche est aussi applicable pour tous les autres achats que nous faisons, doit on choisir en fonction de son besoin immédiat et de son budget actuel ou ne pourrions nous pas attendre de trouver l'Objet que l'on veut vraiment et dont on sera pleinement satisfait et dont on ne regrettera pas l'achat ?

Je me contente actuellement d'un vulgaire portant sur roulettes en guise de garde robe, faute de trouver, le rangement qui me convient. 
On m'a récemment suggéré un modèle "pas cher" de nos amis suédois, comme ça, en attendant de trouver. Mais justement je n'ai pas envie de tomber dans un nouveau provisoire, dans une espèce de cache misère qui au final ne me plaira pas plus que ce que j'ai actuellement.
A quoi bon remplacer ce qui ne nous convient pas par autre chose d'à peine mieux, d'autant plus qu'une fois que j'aurais trouvé la perle rare je n'en serais que plus contente.

Pour plus de précisions je vous conseille (une nouvelle fois...) vivement de jeter un œil à l'Art de la Simplicité ou l'Art de l'Essentiel de Dominique Loreau  mais aussi à 99 Objets Nécessaires et Suffisants du même auteur.





vendredi 9 septembre 2011

Stop aux mégots !

Aujourd'hui petit coup de gueule concernant nos amis fumeurs et les mégots qu'ils jettent volontiers par terre dès qu'ils sont à l'extérieur.

Que ce soit en terrasse, devant les bars, les lycées ou tout autres lieux publics, pendant les pauses au bureau, à la plage, sur les pistes de ski (Il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylône de télésiège, pas moins de 30 000 mégots qui s’enfoncent dans le sol !), en ballade, en voiture, et je ne parle même pas des cendriers vidés au feu rouge ou sur les parkings etc...
Et c'est encore pire depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics.


En 1998, 954 millions de kg de mégots (les filtres) se sont retrouvés partiellement dans les rues, les cours d’eau, etc. dans le seul petit pays qu'est la Suisse. Imaginez ailleurs, et surtout avec l'augmentation du nombre de fumeurs depuis plus de 10 ans...


J'ai envie de dire : 
 "Et chez vous aussi vous écrasez votre mégot sur le plancher du salon, la moquette de la chambre ou alors peut être que vous le jetez par la fenêtre dès que votre clope est finie ?
"Non hein, ben alors pourquoi le faire dehors ?"

Parce que outre le fait que c'est juste relativement répugnant de trouver un mégot sur chaque centimètre carré de trottoir ou pire, de plage, lorsque ça finit dans la nature, forcément il y a un impact.

En effet :
  • Un mégot de cigarette jeté dans la nature sera encore là pendant 12 ans. 
  • Un mégot est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau, la rendant impropre à la consommation..
  • Un m3 de neige est pollué par 1 mégot ; bonne nouvelle quand on pense que l’eau de cette neige ira rejoindre les cours d’eau et les nappes phréatiques. En s’enfonçant dans le sol, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques.
  • Les mégots des plages finissent en pleine mer et certaines animaux les prenant pour des proies s'étouffent en les avalant.
  • Gare Saint Lazare : 560 mégots ramassés en 20 minutes 
  • 12 feux de forêt par jour seraient en partie imputables aux cigarettes et mégots (d’après les autorités australiennes) 
  • 4300 milliards de mégots jetés dans les rues chaque année dans le monde.


Les cigarettes contiennent du tabac, mais surtout des substances chimiques toxiques type chlorures de vinyle, pyrènes, uréthane ou autres produits aux noms tout aussi poétiques les uns que les autres !

Prenons un fumeur régulier, qui consomme un paquet tous les 2 jours, depuis 10 ans = 20 x 182 jours x 10 ans = 36 400 mégots susceptible de finir par terre.
Imaginons qu'il en fume la moitié chez lui 36 400 / 2 = 18 200 qui finirait dehors et pour une seule personne !

Alors sous prétexte que d'autres se chargent de les ramasser pour vous dans les villes et que vous ne les verrez plus une fois jeté par la fenêtre de la voiture, il faudrait continuer à prendre l'environnement pour une poubelle ?
Jolie vision que voilà.



Le Petit Geste Vert : Arrêter de jeter ses mégots de cigarettes par terre, en pleine nature ou investir dans un cendrier de poche.


Sources: OMS, Laboratoire cantonal vaudois. 

mardi 6 septembre 2011

Comment bien choisir ses oeufs

Aujourd'hui voici quelques petits conseils pour bien choisir ses œufs face aux multitudes de boites présentées dans nos supermarchés.

Il existe 4 catégories d'œufs classés selon le mode d'élevage, à savoir :
- catégorie 0 >  les oeufs de poules élevées en plein air (agriculture biologique)
- catégorie 1 >  les oeufs de poules élevées en plein air
- catégorie 2  >  les oeufs de poules élevées au sol
- catégorie 3  > les œufs de poules élevées en cages (aussi appelées en batterie, évidement à éviter.)

Et là vous vous demandez comment faire la différence, outre les mentions présentes sur les boites.
Eh bien grâce au code présent sur l'œuf.




Le premier chiffre noté avant la mention FR symbolise le code d'élevage.

Reprenons donc la signification de ce code :

- Code 0 > L'œuf de plein air, "Agriculture Biologique"

  • Abris et végétation sur le parcours extérieur ;
  • A l'intérieur, nombre de poules limité et densités plus faibles ;
  • Alimentation biologique à 90% minimum.
  • Mention sur la boite : œufs de poules élevées en plein air + le logo AB

- Code 1 > L'œuf de plein air 

  • En journée, accès à un parcours extérieur en majeure partie recouvert de végétation (4 m2 de terrain par poule).
  • Mention sur la boite : œufs de poules élevées en plein air


- Code 2 > L'œuf de poule élevées au sol
  • Pas de cages MAIS,
  • Les poules restent exclusivement à l'intérieur des bâtiments ;
  • Pas d'accès au plein air.
  • Mention sur la boite : œuf de poules élevées au sol 



- Code 3 > L'œuf de poules élevées en cage (à éviter autant que possible)

  • Cages conventionnelles : 4 à 5 poules entassées dans chaque cage; la surface de vie de chaque poule est celle d'une feuille de papier A4 ;
  • Cages aménagées : jusqu'à 60 poules par cage. Perchoir, nid artificiel et coin litière.
  • Les poules en cage souffrent d'entassement, de stress, de fractures.
  • Mention sur la boite : "œufs de poules élevées en cage", souvent en petits caractères sur un côté



Alors quel choix vous parait le mieux...?


Vous trouverez plus d'informations juste là



Le Petit Geste Vert : Acheter ses oeufs Bio ou avec la mention "Elevées en plein air" (code 0 et 1) en plus ceux ci sont généralement vendus dans des boites en carton recyclé en non pas dans des boites en plastique.



samedi 3 septembre 2011

Nouvelle habitude de soins quotidiens

Il est déjà bon de préciser que j'ai beau être une fille, tout ce qui est maquillage, soins du corps, gommage etc c'est pas mon truc. 
Ça me saoule, je trouve ça long et fastidieux, bref je suis assez feignante de ce coté là.
Mais, (oui parce qu'il y a un "mais", sinon il n'y aurait pas d'article), je pense avoir trouver un petit rituel auquel être capable de me tenir et qui en plus va dans le sens de mes objectifs. Que demander de plus ?

Rituel que j'ai découvert en lisant L'art de la Simplicité (encore lui, ce bouquin est une mine d'or, donc je risque de le citer souvent).
A savoir se brosser le corps, oui bon dit comme ça, ça ne vend pas du rêve j'en conviens.
Et pourtant en se brossant le corps à sec, à raison de 5min par jour permet d'entretenir sa peau, de se tonifier et de mieux éliminer les toxines.

(J'ai opté pour celle-là, achetée sur Tout Allant Vert)


Voici donc comment procéder en quelques étapes :

- Première étape : Brossage pendant cinq minutes. Utiliser toujours une brosse en fibre végétale et entièrement naturelle.Commencez par les orteils en insistant sur les ongles, puis les pieds, les talons, les chevilles, les mollets, les genoux, les cuisses sur tout le tour, les fessiers, l’estomac, la poitrine, les côtes, les aisselles, l’arrière des bras, les épaules, les doigts (surtout les cuticules) et les mains, le cou et les oreilles. Toujours partir des extrémités pour revenir vers le cœur.
Je tiens à préciser que les 2 ou 3 premières fois peuvent paraitre un peu douloureuses comme la peau n'est pas encore habituée. Désormais au bout d'une semaine tout va bien et j'apprécie de plus en plus.

 - Deuxième étape : Rinçage en prenant votre douche. 

- Troisième étape : Polissage, faites-vous briller en vous frictionnant avec une petite serviette rugueuse. Essuyez-vous énergiquement par gestes circulaires, sans oubliez les orteils. Concentrez-vous sur chacune des parties brossées en mouvement circulaire.  
Grand changement pour moi qui avait l'habitude de m'enrouler dans une serviette et de me "laisser sécher".

- Quatrième étape : Massage avec de l’huile. L'équivalent d'une demi-cuillère à café pour tout le corps suffit.


Je n'en suis pas encore là vu que je tente désespérément de venir à bout de mes 3 crèmes hydratantes entamées -__-'




 Bénéfices d'un brossage corporel à sec :
  • stimuler la circulation du sang afin d'accroître la capacité d'apporter de l'oxygène et les autres éléments nutritives nécessaires à la peau
  • stimuler le système lymphatique, drainer et évacuer les toxines et autres déchets
  • éliminer les peaux mortes, renouveler et régénérer les cellules
  • améliorer la fonction du système nerveux, renforcer le système immunitaire
  • aider à combattre la cellulite et les amas graisseux
  • stimuler la production du sébum pour nourrir la peau sèche
  • avoir une peau lisse, douce, satinée et lumineuse
  • accroître l'énergie, stimuler et tonifier le corps
  • se sentir bien, légère et vivifiée
  • se pratique n'importe tout

Le Petit Geste Vert : Se brosser avant la douche permet d'entretenir son corps tout en se passant de gommage et crème hydratante, pas toujours très saines pour la peau.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...